Hernie diaphragmatique chez le chat

Il y a hernie diaphragmatique lorsqu’un organe abdominal (comme l’estomac, le foie, l’intestin, etc.) pénètre dans une ouverture anormale du diaphragme. Ceci peut se produire après une blessure causé par un coup violent, tel qu’un accident de voiture. A noter qu’il y a aussi les ouvertures anormales du diaphragme congénitales.

 Symptômes et types d’ouverture anormale du diaphragme

Les signes d’une hernie diaphragmatique comprennent:

  • un rythme cardiaque irrégulier qui pourrait suggérer une bradycardie
  • une respiration difficile semblable aux symptômes de pneumothorax
  • des symptômes de choc
  • vomissements
  • diarrhée
  • ballonnements peuvent survenir en raison d’une atteinte des intestins ou de l’estomac.

Dans les cas congénitaux, les symptômes peuvent ne sont pas évidents. Les symptômes graduels comprennent des bruits de cœur étouffés ou des murmures cardiaques, des malformations abdominales et des difficultés respiratoires. Des signes peuvent apparaître soudainement avec une atteinte de l’intestin, de la rate ou du foie.

 Causes

Le plus souvent, l’hernie diaphragmatique est causée par un traumatisme tel qu’être heurté par une voiture ou un autre coup violent. Par conséquent, les hernies diaphragmatiques se produisent le plus souvent avec les chats errants en plein air. La pression d’un tel impact provoque une déchirure dans le diaphragme, permettant à un organe interne de sauter à travers la déchirure.

La raison des hernies diaphragmatiques congénitales n’est pas connue, bien que certaines races soient plus susceptibles de développer cette anomalie. Certaines races peuvent être prédisposées, les chats himalayens en particulier présentent un plus grand nombre d’hernies diaphragmatiques congénitales. D’autres anomalies congénitales peuvent être évidentes chez les chats nés avec une hernie diaphragmatique, et l’affection peut causer d’autres problèmes, y compris des fractures de côtes, une insuffisance d’organes et une dilatation pulmonaire altérée.

  Diagnostic

Le test diagnostique le plus utile est l’utilisation de rayons X (radiographies) pour déceler les anomalies internes. Si cela n’est pas suffisant, d’autres procédés d’imagerie tels que les ultrasons peuvent être utilisés.

Parmi les autres symptômes qui semblent initialement être causés par une hernie diaphragmatique, mentionnons une accumulation de liquide excédentaire dans l’espace autour des poumons ou une respiration anormalement rapide due à d’autres causes.

Traitement et soins

Pour les hernies diaphragmatiques induites par un traumatisme, le patient doit être traité pour le choc et il est impératif que la respiration et la fréquence cardiaque soient stabilisées avant d’aller en chirurgie. La chirurgie doit réparer les organes endommagés, ainsi que la déchirure du diaphragme. Il est important que le patient soit stable avant le début de la chirurgie, car la chirurgie n’améliorera pas nécessairement les problèmes cardiaques ou respiratoires.

Pour les hernies diaphragmatiques congénitales, il faut opérer le plus rapidement possible afin d’éviter d’endommager davantage les organes internes de l’animal. Encore une fois, il est important de stabiliser la respiration et la fréquence cardiaque avant l’opération. Les médicaments peuvent aider à stabiliser la fréquence cardiaque.

Les ouvertures anormales du diaphragme congénitales doivent être soignés le plus tôt possible

 Vie et gestion

Une fois la chirurgie terminée, il y a des problèmes secondaires à surveiller. Il est conseillé de surveiller la fréquence cardiaque à l’aide d’un moniteur (électrocardiographe) pour déceler tout pouls irrégulier.

L’hyperthermie, ou élévation de la température corporelle, est fréquente chez le chat après la chirurgie. Un autre problème courant est l’enflure ou l’accumulation de liquide dans les poumons (œdème pulmonaire).

La plupart des animaux survivent lorsque la chirurgie réussit et que tous les effets secondaires sont maîtrisés. Les chats plus âgés souffrant d’hernies induites par des traumatismes sont moins susceptibles de survivre à une intervention chirurgicale.

Prévention

Il n’existe pas de méthode pour prévenir les hernies diaphragmatiques congénitales, mais il est préférable d’opérer le plus tôt possible. Pour éviter les hernies diaphragmatiques, il est préférable de tenir les animaux de compagnie éloignés des endroits potentiellement dangereux.