sample-ad

Le décollement de la rétine du chat n’est pas quelque chose de tolérable pour un chat, c’est pour cette raison qu’il ne faut pas le prendre à la légère. On appelle décollement de rétine, un détachement intervenant entre les feuillets composant la rétine de l’œil du chat. Les causes les plus fréquentes de cet état des yeux du chat sont les pathologies générales telles que l’hypertension artérielle et certaine fois c’est les maladies infectieuses. Par contre le décollement de la rétine du chat n’est pas du tout contagieux. Il n’y a pas encore de vaccin possible à ce jour. Cette maladie est très courante pour les petits félins. S’agissant d’une perte de la vue progressive et va provoquer la cécité totale. Si vous remarquez des variations dans l’attitude de votre chat, par exemple des déplacements bizarres, ou bien que ces pupilles se dilatent, soit que ses yeux qui se gonflent, il est vraiment impératif que votre vétérinaire voie l’état de votre petit compagnon. Il est quand même important de souligner qu’il y a des races de chats qui sont prédisposées à être atteint par cette maladie. Il y a l’exemple du  Persan, qui est prédisposé à la maladie

Les symptômes du décollement de rétine du chat

Nous pouvons citer quelques signes d’un décollement de rétine. Le signe le plus évident reste la mauvaise vision de votre chat, qu’il se cogne directement sur les  murs ou sur les meubles. Il se peut qu’il hésite à se déplacer car sa vision n’est plus le même. Vous pouvez aussi remarquer que ses pupilles sont toujours dilatées à l’extrême et cela même s’il fait grand jour. Il semble que les yeux soient vitreux et globuleux. Il n’y a pas à lésiner, il faut vite emmener le chat voit son vétérinaire pour qu’il ait sans tarder un traitement. Après la phase de la perte progressive de la vue, la cécité survient. Le traitement le plus efficace mais qui présente le plus de risque est la chirurgie. Elle peut s’avérer être dangereuse du fait des complications qui peuvent survenir.

Les traitements mise à disposition pour le décollement de la rétine du chat

Avant toute chose, comme chez les humains, il faut d’abord consulter un médecin pour qu’il consulte le chat. Il faut que les causes de la maladie soient détectées et traitées correctement. En même temps, le vétérinaire pourra prendre en charge le traitement des conséquences de la maladie oculaires. À l’inverse des êtres humains, le traitement à privilégier reste la médication et non pas la chirurgie. Suivant les causes, les traitements vont varier en conséquence : s’il s’agit d’une hypertension artérielle, le traitement va s’axer surtout sur le traitement des causes  avec un traitement par médicament par voie orale. Une étude a été menée pour connaître l’impact des lésions oculaires qui a été causé par une hypertension artérielle chez le chat. Pour voir s’ils peuvent aussi  avoir une corrélation avec une affection primitive, la durée de la maladie, ou l’âge du chat. Les recherches ont intégré des examens cliniques et ophtalmologiques. Il y avait aussi la mesure de façon détourner de la pression sanguine, un examen sanguin complet fût mené, ainsi qu’une analyse d’urine, une échographie abdominale, une échographie de la thyroïde, une échocardiographie.

Tout cela pour mettre en évidence l’étendue des recherches fait pour trouver les causes du décollement de la rétine et les traitements adéquats qu’on peut y apporter. L’étude était menée par des experts qui n’ont pas lésiné sur leur travail pour permettre à nos petits compagnons d’avoir une vision plus juste de la réalité. L’affection qui est revenue le plus souvent et qui a été diagnostiquée n’était autre que l’insuffisance rénale chronique, accompagné par l’hyperthyroïdie puis l’hypertension primaire et le syndrome de Conn, l’hyperparathyroïdisme. L’intoxication par l’acétate de mégestrol n’est pas non plus à négliger.

On n’a trouvé aucune corrélation évidente entre la gravité des lésions oculaires et la durée de l’affection par rapport à l’âge des chats. Ainsi, à la fin des expériences une nette amélioration de la capacité de vision des ont été notées.  Tout cela pour dire que rien n’est moins sûr que l’irrémédiable des conséquences de la maladie. Il ne faut pas perdre espoir. Dans le cas où vous souhaitez avoir plus de détails sur les maladies pouvant affecter les chats, vous pouvez visiter le site chat-santé.fr

Facebook Comments

Post a comment